Vente d’objets de Freddie Mercury : le piano du chanteur de Queen vendu deux millions d’euros

Vente d’objets de Freddie Mercury : le piano du chanteur de Queen vendu deux millions d’euros.

Il le considérait comme un prolongement de lui-même : un petit piano à queue Yamaha sur lequel Freddie Mercury a composé quasiment toute son œuvre pour le groupe Queen à partir de Bohemian Rhapsody, a été vendu 1,742 million de livres sterling (deux millions d’euros) lors d’enchères événement chez Sotheby’s à Londres, mercredi 6 septembre.

Ce quart de queue Yamaha, qui était la pièce principale d’une série de vente de milliers d’objets ayant appartenu au chanteur, s’est toutefois vendu, frais compris, en dessous de l’estimation publiée par la maison de vente, entre deux et trois millions de livres sterling (2,3 à 3,5 millions d’euros). Le chanteur britannique, mort du sida en 1991 à 45 ans, l’avait acheté pour un millier de livres en 1975.

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez [email protected].
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

Manuscrit de « Bohemian Rhapsody »

Autre pièce majeure, le manuscrit de Bohemian Rhapsody a été vendu 1,3 million de livres sterling (1,52 million d’euros). Les quinze pages écrites au crayon à papier et au stylo à bille révèlent les différentes directions envisagées par l’artiste pour ce titre qui devait initialement s’appeler « Mongolian Rhapsody ». Sotheby’s avait publié une estimation entre 800 000 et 1,2 million de livres sterling (933 000 à 1,4 million d’euros). Des épreuves de We Are the Champions sont quant à elles parties pour 317 000 livres (370 000 euros), tout comme celles de Don’t Stop Me Now.

Ouverte au rythme de We Will Rock You, la soirée devait voir cinquante-neuf lots partir sous le marteau du commissaire-priseur Oliver Barker. Premier d’entre eux, la porte de Garden Lodge, la maison de Freddie Mercury dans l’ouest de Londres. Saturée de graffitis de fans, la porte verte de la propriété a été vendue – frais compris – pour 412 750 livres sterling (481 254 euros), pulvérisant l’estimation publiée par la maison de vente (entre 15 000 et 25 000 livres sterling, soit 17 490 et 29 150 euros).

Freddie Mercury « adorait les enchères »

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez [email protected].
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/culture/article/2023/09/06/vente-d-objets-de-freddie-mercury-le-piano-du-chanteur-de-queen-vendu-deux-millions-d-euros_6188174_3246.html

Ces enchères ont aussi vu se succéder les tableaux qui ornaient l’intérieur du rockeur de légende : des œuvres de Marc Chagall, Salvador Dali, Pablo Picasso, ainsi que le dernier tableau acheté par l’artiste, un mois avant sa mort, une huile sur toile de James Tissot, vendue pour 483 600 livres (563 863 euros). Après la vente de mercredi, doivent suivre deux autres enchères en salle en plus de trois ventes en ligne.

Tous ces objets sont mis en vente par Mary Austin, amie proche avec qui il a même été un temps fiancé et dont Freddie Mercury avait fait son héritière. « Mary Austin a vécu avec la collection » et elle s’en est « occupée pendant plus de trois décennies » à Garden Lodge où elle vivait, déclarait le mois dernier à l’Agence France-Presse Gabriel Heaton, spécialiste livres et manuscrits chez Sotheby’s. « Ça n’intéressait pas » Freddie Mercury « d’avoir un musée de sa vie, mais il adorait les enchères », au point d’être un habitué chez Sotheby’s, avait-il précisé.

Outre l’artiste, les lots mis aux enchères racontent aussi l’homme qu’était Freddie Mercury, sa passion pour les chats, le Japon – comme en témoigne sa collection de kimonos et d’estampes –, son goût pour les réceptions.

Le contenu de sa garde-robe va également changer de main, ses costumes de scène les plus flamboyants, ses chemisettes hawaïennes, son débardeur Superman.

On trouve aussi des objets plus intimes, comme ce recueil de poésie annoté de sa main quand il était adolescent, ou un peigne à moustache ; des plus ludiques aussi, à l’instar d’un ensemble de jeux comprenant un Scrabble de voyage, dont le rockeur était un joueur redoutable.

Vous pouvez partager un article en cliquant sur les icônes de partage en haut à droite de celui-ci.
La reproduction totale ou partielle d’un article, sans l’autorisation écrite et préalable du Monde, est strictement interdite.
Pour plus d’informations, consultez nos conditions générales de vente.
Pour toute demande d’autorisation, contactez [email protected].
En tant qu’abonné, vous pouvez offrir jusqu’à cinq articles par mois à l’un de vos proches grâce à la fonctionnalité « Offrir un article ».

https://www.lemonde.fr/culture/article/2023/09/06/vente-d-objets-de-freddie-mercury-le-piano-du-chanteur-de-queen-vendu-deux-millions-d-euros_6188174_3246.html

Avant d’être éparpillée, la collection a été rassemblée lors d’une exposition gratuite d’un mois chez Sotheby’s à Londres, qui a accueilli 140 000 visiteurs, selon la maison de ventes. En avril, lors de l’annonce des enchères, Sotheby’s avait estimé qu’elles rapporteraient au moins six millions de livres (plus de 7 millions d’euros).

Les bénéfices seront en partie reversés aux fondations Mercury Phoenix Trust et Elton John Aids Foundation, deux organisations impliquées dans la lutte contre le sida. Les 215 000 livres sterling (250 000 euros) – prix sous le marteau, excluant les frais – de la vente d’une bague Cartier offerte par Elton John à Freddie Mercury seront intégralement reversés à la fondation du chanteur.

Il s’agit, selon Sotheby’s, de la plus importante collection, en volume, concernant une superstar ou une icône culturelle depuis la vente Elton John en 1988, dans laquelle 2 000 lots s’étaient vendus au total pour 4,8 millions de livres sterling.

     

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *